L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Percée éphémère dans la ville (une de plus)

Comments Off
Posted by ms on 28 octobre 2018 at 22:23

Paris, Ve arrondissement, entre rue Henri Barbusse et boulevard Saint-Michel

au niveau d’une intrication de bâtis qui m’a toujours intriguée,

adviennent des choses qui, comme celles advenues un peu plus bas, près du fleuve,

ne m’ont pas échappé.

Aujourd’hui on en est là : plus aucun rapprochement n’est possible,

quand bien même les murs à vifs auraient des penchants l’un pour l’autre.

Moi j’archive la percée éphémère, une de plus. Parce que la perspective sur la rue Herschel depuis la rue Henri Barbusse, faisant fi du boulevard, on ne la reverra pas de sitôt quand ils auront fini leurs affaires.

Et pour découvrir ce qu’il en était des lieux côté boulevard Saint-Michel (et en savoir plus sur la famille Herschel), aller faire un petit tour chez l’ami Pendant le week-end. Merci à lui pour l’enquête.

Both comments and pings are currently closed.

2 Comments

  • On 29 octobre 2018 at 9:27 PdB said

    nous documenterons, Employée (je vous prépare – ainsi qu’à vos lecteurs, assidus ou pas, parisiens ou non, afficionados ou curieux – (dès demain, je suppose) une déclinaison du 115 boulmich comme disaient les existentialistes – et vous même, vois-je en 2013) (au 4° l’atelier d’artiste était traversant, quelle merveille hein…) (on suivra aussi, dans la réalité, n’est-ce pas…) : avec votre accord, serviteur, Employée

  • On 29 octobre 2018 at 9:41 L'employée aux écritures said

    avec mon plein accord et ma grande impatience de lire vos compléments d’informations, comme toujours.

Pingbacks / Trackbacks

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale