L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

De ce qu’il advient… (j’y reviens)

Comments Off
Posted by ms on 9 juillet 2018 at 18:58

Moi je trouve qu’ils ont bossé vite. Aujourd’hui c’était démontage de grue rue des Fossés Saint-Bernard. J’y passais rentrant à pied de la bibliothèque de l’Arsenal où je me réjouis toujours d’avoir quelques ouvrages à consulter (on vous les apporte encore à votre place après que vous ayez rempli à la main des bulletins papier de demande – un peu comme à Richelieu au XXe siècle quand je débutais dans le métier). La grue démontée ça sent la fin de chantier. Quelque chose de l’ordre de la commedia e finita, on démonte et on remballe, on va jouer ailleurs. Seulement là, un décor nouveau reste planté.

Pour mémoire quand j’ai commencé à m’intéresser à ce qui se tramait entre rue des Fossés Saint-Bernard et du Cardinal Lemoine on était le 15 janvier 2017 et ce qu’on longeait encore descendant vers la Seine, c’était l’immémoriale façade verte du garage Mercedes Benz “Jussieu automobiles”, photographiée cernée des palissades annonciatrices dès septembre 2016.

Entre temps il y a eu brèche,

respiration dans le vis à vis, percée de perspectives dont, dans la succession des générations de passants dans la ville, nous aurons été les seuls témoins. A charge pour nous d’archiver ces hiatus fugaces du tissu urbain.

PS : la phase table rase du chantier est visible du ciel dans le billet du jour du blog Pendant le week-end, merci à lui de ses compléments toujours bien inspirés et illustrés.

Both comments and pings are currently closed.

2 Comments

  • On 10 juillet 2018 at 18:40 PdB said

    Les travaux ont débuté il y a peut-être un peu plus d’un an : on dispose, grâce au robot,d’un certain nombre de “preuves” (les dates figurent sur les clichés, mais rien ne dit que ces dates soient celles des prises de vue : il y faut une certaine confiance donc…) qui indiquent que, en août 17 (de ce siècle), ils étaient déjà entamés – je posterai ces images dans le billet de demain. Avec mes compliments, Employée… :°)

  • On 10 juillet 2018 at 18:55 ms said

    Merci de votre vigilance qui me fait prendre conscience que ma première photo (en fait la dernière avec la façade verte complète) était antérieure de quelques mois à la publication de mon premier billet sur la question.

Pingbacks / Trackbacks

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale