L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

La question algeco

Comments Off
Posted by ms on 1 janvier 2012 at 18:03

Toujours à traîner dans ma boîte à questions envoyées par les moteurs de recherche ces interrogations provenant d’internautes en quête d’informations sur les algecos. Les aiguilleurs de requêtes me les adressent sous prétexte que, pour leur avoir un jour consacré un billet sur ce blog, je devrais tout  savoir sur ces éléments préfabriqués modulables de plus en plus présents dans le paysage urbain et appelés à remplir des fonctions de plus en plus diversifiées. J’ai assez tendance à penser que si des internautes qui ne sont pas tous chefs de chantiers, loin de là, s’y intéressent c’est aussi, dans certains cas, en proie à de sérieuses difficultés à se loger.

Si je ne sais répondre à toutes leurs questions je peux tenter de les sérier. Je vois ainsi trois grandes catégories d’interrogations se faire jour : les structurelles, les fonctionnelles et les opérationnelles.

Questions structurelles comme :  éléments démontables d’un algeco ; comment sont fabriqués les algecos ? ; algeco prix ; algeco dimensions – soit comment définir l’algeco ?

Questions fonctionnelles : algeco de plage ; algeco pour magasin ; algeco cuisine d’été ; algeco open space ; algeco art – soit différentes contributions à un inventaire des usages possibles de l’algeco

Questions opérationnelles : idée pour retaper un vieil algeco ?qui a amenagé un algeco ? ; habiter algeco ; logement algecodéplacement algecoalgeco idée – soit, une fois qu’on en possède un, comment l’installer, l’améliorer et l’aménager.

La question qui ne m’est pas posée mais à  laquelle je pourrais répondre avec certitude et en image serait celle de la capacité de l’algeco, moyennant un petit coup de pouce, à léviter.

NB : ces algecos-là s’installent sur le chantier ouvert à l’emplacement du Terminus, débit de boisson dont j’avais évoqué ici même la démolition.

Both comments and pings are currently closed.

4 Comments

  • On 1 janvier 2012 at 23:19 Phileon92 said

    Bonsoir,

    Attention, “Algeco” est une marque déposée et protégée, et la société en question est assez chatouilleuse sur l’emploi de cette marque ! (voir ici : http://www.algeco.fr/algeco-une-marque-protegee.html)

    Il est vrai que cette marque, à l’instar des frigidaires et autres poubelles, est devenue générique dans le langage courant pour désigner des constructions modulaires, mais il en existe d’autres (General Electric, par exemple…)

    Bonne année 2012.

  • On 1 janvier 2012 at 23:59 Dominique Hasselmann said

    La question “algeco” a été résolue en partie par un type super (qui se fichait pas mal du dépôt de la marque) et nommé Francis Jeanson.

    Son “algeco” à lui – et à d’autres – avait forme de valises : histoire de traverser la Méditerranée.

    Le FLN n’avait rien à voir avec le FN.

    Depuis, “algeco” est devenu synonyme de “sarko” : on en arrive à se demander si c’est un progrès ?

  • On 2 janvier 2012 at 21:24 ms said

    Merci de soulever la question avec moi ! Et très bonne année 2012 aux fidèles du blog ainsi qu’aux internautes atterris là à l’insu de leur plein gré, au seul bon plaisir des moteurs de recherche….

  • On 3 janvier 2012 at 12:47 jérôme W said

    la lévitation reste la meilleur solution pour qu’il ne se transforme pas en logements.

    Sur l’autoroute, vision d’une pyramide d’Algecos et une grue. Certainement un loueur ou une pensée architecturale de notre époque. Je n’ai pas réussi à trouvé la réponse le temps du passage à 110 km/h. Pensée étrange de la question fonctionnelle de la pyramide : marchand de sommeil, abris de chantier, esclavage moderne de la grue où œuvre de Kiefer http://www.youtube.com/watch?v=timPOwEDOSk

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale