L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Le bois comme un délassement du métal

Comments Off
Posted by ms on 27 avril 2010 at 17:16

Le bois comme un délassement du métal

j’avais écrit à propos du forgeron

mais ces jours-ci c’est pour moi la forêt

comme un délassement de la ville

une respiration

la maison aux volets bleus est la dernière avant la forêt

installée , quelques jours à écrire, marcher, écrire

faire flèche de tout bois.

Filed under la vie tout venant
Both comments and pings are currently closed.

4 Comments

  • On 27 avril 2010 at 18:19 brigetoun said

    ça sent bon

  • On 27 avril 2010 at 18:28 ms said

    Oui, vous avez raison, @brigetoun, le bois sent bon, j’y pensais en mettant en ligne, que je ne pouvais pas capter cela – les chants d’oiseaux une tentative, mais qu’à moitié satisfaite, je retenterai peut-être et ajouterai…

  • On 27 avril 2010 at 19:25 PhA said

    Encore plus près des bois que moi !

  • On 28 avril 2010 at 9:37 ms said

    tout près, oui, si près que maison visitée par les renards

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale