L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

E pericoloso sporgersi – ou pas ?

Comments Off
Posted by ms on 10 septembre 2017 at 22:41

Le rituel séjour familial alpin de fin août début septembre, c’était cette année en Suisse, dans le canton de Vaud, un village perché que l’on rejoint par un antique train à crémaillère. Un train dont les fenêtres s’ouvrent – on avait oublié que c’était possible, tégévéifiés que nous sommes – aussi les voyageurs sont-ils mis en garde et trois fois plutôt qu’une. Mais, curieusement, dans ce pays dont l’italien est pourtant l’une des langues officielles, ils oublient complètement qu’il e pericoloso sporgersi. Moi pas et la formule magique me manquait.

Both comments and pings are currently closed.

3 Comments

  • On 11 septembre 2017 at 8:28 PdB said

    les Italiens (pour les Suisses) constitueraient-ils par nature un peuple (ou une nation) (pour moi une patrie…) prudent et sage au point de ne pas l’avertir d’un danger d’un autre âge (de nos jours nous sommes bien rangés dans nos sièges et peu s’en faut qu’il nous soit ordonné de n’en plus bouger) ? Je me souviens des 4 injonctions (il me semble que pour les roastbeefs – comme parfois on aime à qualifier les loyaux sujets de STGM E2 – il y avait un “of the window” supplémentaire) que je déchiffrais pour la première fois (le train de nuit partait de la gare de Lyon vers 8 heures du soir pour arriver à Toulon vers 8 heures le lendemain, puis l’autocar etc etc… les vacances au bord de la mer)

  • On 12 septembre 2017 at 18:53 Krespine said

    Gotlib avait fait de cette injonction une blague très obscure que j’avais longtemps pensée être d’Alphonse Allais https://fr.wikiquote.org/wiki/Discussion:Train
    en fait Alphonse Allais avait terminé une de ses histoire de trains par : A bonne en tendeur salut !

  • On 14 septembre 2017 at 8:56 Dominique Hasselmann said

    Fenêtres des trains, escarbilles dans l’œil : fumée au dehors, pas encore interdite…

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale