L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Circulez, plus rien à voir

Comments Off
Posted by ms on 18 février 2017 at 21:05

A la pointe Cardinal Lemoine/Fossés Saint-Bernard, c’en est fait de la bibliothèque, du miroir, du goût des uns pour le papier peint, grands ramages ou fines rayures, du goût des autres pour la peinture, mate ou laquée, Ripolin ou Valentine qu’importe, les voilà tous délogés à la même enseigne. Toutes traces poussiéreuses résiduelles, négatifs des cadres qui solennisaient leurs portraits de familles, leurs diplômes ou leurs emprunts russes comme leurs canevas aux petits trous tous bouchés à grands renforts d’aiguillées de coton DMC, occultées. Une bâche uniforme et monochrome, maintenue sous un entrelac boisé qui ne plaisante pas avec les angles droits, ruine sans pitié des décennies d’efforts de personnalisation des horizons domestiques. Où est passée la distinction des murs porteurs d’ambitions qui séparaient leurs petits chez-eux (valant toujours mieux que de grands chez les autres), leurs domiciles adorés, leurs fors intérieurs, de ceux – exactement les mêmes – de leurs jumeaux mitoyens qui, rue du Cardinal Lemoine ou rue des Fossés-Saint-Bernard, avaient tiré les bons numéros, ceux des immeubles toujours debout ?

Both comments and pings are currently closed.

1 Comment

  • On 21 février 2017 at 20:46 PdB said

    Cette uniformité fait mal au coeur, pas vrai ? En même temps, je suis allé regarder (pure curiosité, vous savez comme je suis) sur le site du promoteur immobilier qui oeuvre là (c’est un peu comme lorsque je suis allé voter en 2002 : une pince à linge sur le nez pour tenter de ne pas respirer l’odeur nauséabonde, voyez) : on y propose un penthouse (au dernier étage avec une terrasse de quelques dizaines de mètres carrés, il n’y manque qu’une piscine, voyez le genre) (j’ai oublié la dénomination du bazar…) dans le style des berlines vendues là il y a quelques temps, je suppose… Notre capitale s’embourgeoise (encore que ce quartier-là ne soit pas des plus populeux non plus mais le sens qui veut que les classes dirigeantes envoient plus souvent leur progéniture en université (l’UPMC est à présent requalifiée en Sorbonne Universités – ampleur internationale et classement de Shangaï à la boutonnière – vous voyez le topo) est tellement respecté… Quelle plaie… Comme disait je ne sais plus qui, “les chiens ne font pas des chats”…

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale