L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Mot d’excuses avec digressions

Comments Off
Posted by ms on 13 avril 2013 at 20:02

L’employée aux écritures prie son lectorat fidèle de bien vouloir excuser son inconstance ces temps-ci : c’est qu’elle se prépare à déménager et que, pour tout vous dire, ce déménagement implique une longue et soigneuse préparation compte tenu de la réduction, de l’ordre du tiers, du nombre de mètres carrés qui seront à sa disposition, à loyer égal, passant de la ville de banlieue dans laquelle elle a toujours vécu depuis l’âge de six mois (à quatre adresses différentes, tout de même, j’ai déjà déménagé dans ma vie) à la ville capitale. Le tri sélectif avant mise en cartons prend donc un certain temps.

Le 29 avril prochain, les jeux seront faits, je serai Parisienne (mais trop tard pour ressembler à celles de Kiraz qui me faisaient rêver sur le papier glacé des Jours de France que notre mère rapportait, après moult consultations, du cabinet médical dans lequel elle faisait le ménage – cf  Atelier 62, chapitre 7 – enfin si vous l’avez parce que pour la Sodis il manque toujours : c’est un vrai faux indisponible).

Dans tout ce que nous manipulons ces jours-ci, partageons, réorientons, transmettons suivant les cas, il y a des boîtes de Légo, beaucoup de boîtes de Légo, vraiment beaucoup de boîtes de Légo, de toutes les tailles et de toutes les gammes et chacune avec sa notice. Il fut un temps, dans un appartement antérieur, ou une surface non négligeable de notre salle de séjour était en permanence jonchée de ces petites briques, exactement comme dans cette scène si juste du Caïman de Nanni Moretti où parents et enfants cherchent ensemble la pièce qui manque. Car il manquera toujours une pièce.

Illustration : Mur de briques de la boutique Légo de Manhattan, NYC, un soir d’octobre 2012.

Filed under la vie tout venant
Both comments and pings are currently closed.

2 Comments

  • On 15 avril 2013 at 1:46 gilda said

    Voilà une migration qui s’effectue(ra) dans un sens rare. Je crois même que sauf changement de région (et arrivée en Ile de France) pour raison professionnelle, je n’avais connu jusqu’à présent que des quittages de Paris, trop et si cher. Heureusement qu’elle n’a lieu qu’à présent, tout un Montparnasse Monde nous serait resté ignoré.

  • On 15 avril 2013 at 23:09 PdB said

    Employée, vos virées dans le Montparnasse Monde vont devenir moins régulières… mais celles intra-muros vous inspireront (on réclame des photos du boulevard) (vous ne serez pas trop éloignée de cette jolie librairie Tschann) (vous avez du courage, déménager, quelle galère) (combien d’adresses ai-je ? peu, je suis maladroit, mais tiens, je compte : 8…) (une fois les cartons rangés, je vous suggère quelques semaines de vacances…) Tous mes voeux, Welcome in Paris !!!

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale