L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

Vous découvrez ce blog ? Promenez-vous donc dans ses archives : la maison a été fondée en avril 2008. Plus de 400 billets pour vous faire lire.

Montparnasse monde fléché : ce qu’il en reste

Comments Off
Posted by ms on 4 mars 2012 at 18:43

Ils y vont à l’économie et le résultat ne se fait pas attendre : c’était il y a quoi ? dix jours ? ces flèches neuves au sol de la gare dont je m’étais ici même émue.

Un adhésif de mauvaise qualité sous nos souliers et le marquage s’effrite. Il n’ont pas compté avec la fréquence de nos pas pressés dans un sens le matin, dans l’autre le soir.

Notre assiduité aura bientôt raison d’une tentative de signalétique qui en rejoindra bien d’autres au cimetière des fausses bonnes idées de la gare. Et pas besoin d’un carquois pour remiser des flèches dont aucun Cupidon ne voudrait s’encombrer. Elles sont auto-destructibles et c’est tant mieux.

Et pourtant, quand on veut bien s’en donner la peine, le Montparnasse monde se prête à un marquage durable. On ne remerciera jamais assez les collègues de Fulgence Bienvenüe d’avoir choisi les faïenciers de Choisy-le-Roi pour habiller et flécher élégamment les voûtes du métropolitain.

Filed under Montparnasse monde
Both comments and pings are currently closed.

3 Comments

  • On 5 mars 2012 at 21:35 Phileon92 said

    Ces magnifiques inscriptions sont l’oeuvre des concurrents de Fulgence Bienvenüe, Messieurs Berlier et Janicot, les fondateurs du réseau “Nord-Sud” de Paris en 1910 !

    Plus d’informations sur ce beau site : http://reseau.nord-sud.pagesperso-orange.fr/page-generale.htm

  • On 6 mars 2012 at 8:39 PdB said

    C’est typiquement leur problème : leur essentiel ne dure pas, ils s’enhardissent à le croire, à vouloir nous le faire croire éternel, et ce n’est qu’une fine pellicule sans envergure, force ou douceur : des chiens qui se prévaudront ensuite de ce que ça se casse, que ça n’était pas là pour durer et que d’ailleurs, voyez, les gens n’aimaient pas, une expérience qu’il fallait bien tenter, pour leur (votre) (glissement sémantique) bien, pour l’éclairage et la balise de tous, afin de nous faire savoir le chemin à suivre, ils auront tenté mais pauvres moutons, nous avons piétiné leurs espérances…

  • On 7 mars 2012 at 17:17 ms said

    Grand merci @Phileon92 pour ce complément d’informations à propos du Nord-Sud.

    Et merci @PdB pour “nous avons piétiné leurs espérances” : j’aime bien.

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale