L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Archives for sans parole ou presque

Il ne se passera rien

Comments Off

Je vous en réponds. Comptez sur moi. Les débordements et tout ce qui couve, je vous étouffe ça vite fait bien fait.

J’ai tout prévu.

sept 16, 2017

Association d’images, association d’idées

Comments Off

C’est comme ça : cette poêle salement amochée chue, un de ces jours derniers, sur le trottoir de la rue Saint-Jacques (sous les fenêtres de la résidence étudiante de l’école des Mines

m’a irrésistiblement rappelé cette installation photographiée (avec mes excuses à l’artiste, pas en entier, seulement un bout de table, tout ne rentrait pas dans mon téléphone) lors de ma visite de la récente et passionnante exposition Kollektia !Art contemporain en URSS et en Russie, 1950-2000.

“La Cène”, Andrei Filippov, 1989.

mai 10, 2017

Art et manière de dire et (d’inter)dire

Comments Off

A tout prendre, j’aime encore mieux que l’on me dise comme ceci

plutôt que comme cela

que je ne dois pas marcher sur la pelouse.

avr 9, 2017

Sur tous les tons, piétons

Comments Off

Comminatoire (comme qui dirait au chien : “au pied” !)

au pas de charge (pas les deux pieds dans le même sabot)

sans paroles (repeint en rose : comprenne qui pourra)

vous laissant désorienté (ne sachant quel parti prendre : gauche ? droite ?)

ou planté sur le trottoir


Et même en peinture, même au singulier, à croire qu’ils ne peuvent pas nous voir. Nous, piétons, tanguons sans repos d’un bord à l’autre, chassés de pancarte en pancarte, ni au revoir ni merci.

PS 1 : Ce n’est pas la première fois que L’employée aux écritures s’émeut de ces injonctions contradictoires mais il lui semble que ça ne s’arrange pas, loin de là.

PS 2 : Les commentaires sont fermés pour cause d’avalanche récente de spams.


mar 25, 2017

Aire tertiaire (allégorie)

Comments Off

avec ballade de pendus

mais ça n’a plus rien à voir.

fév 10, 2017

Vieille peau du monde aux murs de la ville écrite

Comments Off

en lambeaux

jan 31, 2017

Politique de la chaise vide

Comments Off

De la rue d’Ulm à Saint-Eustache en passant par le Luxembourg, manie qui est la mienne de photographier sur mon chemin, les chaises.

Alignées, attendant les candidats avant leur grand oral (cherchez l’intruse),

trop bien rangées pour attendre qui que ce soit : qui oserait et qui a eu la patience ? (sans compter qu’elles font leur poids celles-ci),

leurs soeurs à l’écart, remisées cul par dessus tête,

mais encore celles du bistrot du coin qui ont fait leur temps, empilées prêtes à rejoindre d’autres encombrants, ou celles qui attendent leur heure et que la messe soit dite.

août 6, 2016

La Seine charrie

Comments Off

juin 4, 2016

Râteaux du ciel

Comments Off

Tendre vers, faire de son mieux, essayer de capter : quoi ?

Au moins unis, tous dans la même direction, y croire. Tenir.

Voir venir.

avr 19, 2016

Qui a perdu la tête

Comments Off

sur les pavés mouillés de la place Alphonse Laveran, Paris, Ve arrondissement

?

avr 1, 2016

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale