L'employée aux écritures

le blog de Martine Sonnet – ISSN : 2267-8735

RSS Feed

"Le problème de la nuit reste entier. Comment la traverser, chaque fois la traverser tout entière ?" Henri Michaux

Poétique de la voirie (39)

Comments Off
Posted by ms on 12 janvier 2020 at 23:15

Au sol de la ville

herbe poussée du col

ourle le trottoir

Both comments and pings are currently closed.

2 Comments

  • On 13 janvier 2020 at 20:05 PdB said

    ces cheveux de couleurs me sont de toujours sympathiques comme ils le sont, on n’en doute pas, à la plupart urbains (il y avait cette chanson de Georges Brassens, “La mauvaise herbe” dont vous souvenez certainement Employée)

  • On 14 janvier 2020 at 9:31 L'employée aux écritures said

    La chanson je ne m’en souviens pas (je chercherai) mais mon herbe est néanmoins diablement poétique puisqu’elle pousse rue des Feuillantines, vous savez, là où le petit Victor H. a grandi pendant quelques années.

Rubriques du blog

Recherche

Archives du blog depuis avril 2008

Sur Twitter

tous textes et photos copyright Martine Sonnet, sauf mention spéciale